O’Rappa à Divinópolis !! 

O’Rappa à Divinópolis !! 

Ce groupe de raggae carioca des années ’90 va passer par Divinópolis ce samedi !!!!

En plus de faire une bonne musique, les membres de ce groupe agissent activement au sein des quartiers difficiles de Rio et auprès des personnes handicapées.

Comme dans ce clip qui montre que la musique, la danse ou le sport sont des vecteurs d’insertion sociale.

Entre autres : un ancien détenu maintenant devenu rappeur connu dans le Brésil, un danseur né avec une malformation arrive en 2ème place dans une Battle, la favela da Mangueira à Rio où les enfants sortent de la délinquance grâce au sport et enfin, un groupe de forró formé de personnes qui ont divers troubles.

Le mois des enfants 

Le mois des enfants 

Des nouvelles du Brésil où il commence à faire vraiment très chaud ! Ce n’est pas encore l’été mais déjà, on a une moyenne de 35° et ce n’est que le début ! Enfin, les premières pluies tant attendues sont arrivées ce mois ! La terre commençait à craquer après cette longue période de sécheresse : environ 4 mois au total. Ce n’était que quelques gouttes mais on s’en contente tout de même.

Les enfants ont repris le chemin de l’école après 1 semaine de vacances. Au Brésil, il y a des fêtes pour tout et cette semaine dernière était consacrée aux enfants : une semaine par an où ils sont à l’honneur. Tout est prévu pour eux, activités, surprises, théâtre, sports, cadeaux.. C’est toujours beau de voir à quel point les brésiliens, même adultes ont gardés une âme d’enfant. Tout le monde participe volontiers à ces festivités qui font la joie de tous. Cette année, on a la chance d’avoir un accès gratuit et illimité à un complexe sportif où il y a des piscines, cours de tennis, terrain de foot, aire de jeux pour les enfants, salle de sport… c’est idéal dès qu’on a du temps libre avec cette chaleur !

Du côté de nos missions, Greg est toujours sur ses cordes pour les finitions extérieures du bâtiment, l’élagage des arbres sur le terrain.. mais aussi à l’intérieur pour peindre des chambres et donner un aspect vraiment fini au bâtiment. Il est toujours très impliqué dans son groupe de capoeira où les événements ne manquent pas.

À la Samaritana, en ce mois d’octobre Rose, on a organisé une journée de sensibilisation à la prévention du cancer du sein pour les mamans. Les mercredis, elles suivent des cours de couture et de broderie qui s’avèrent une vraie réussite. Elles s’appliquent et semblent prendre goût à réaliser quelque chose avec leur mains. Certaines sont vraiment douées. 

On a aussi fêté le jour des enfants en offrant aux enfants de la Samaritana une sortie en petit train et des jeux dans une salle de fête, avec gâteaux et autres friandises et des cadeaux pour tous. La fête des enfants ici c’est un peu comme Noël avant l’heure et c’était très beau de voir la joie des enfants et des mamans.

Horizon 2018 🌈

Horizon 2018 🌈

Il y a un an, nous nous installions en Espagne, à Zaragoza pour vivre 4 mois de préparation à notre mission. Ces derniers temps ont été pour nous l’occasion de faire un peu le « point » sur cette année passée et notre mission ici au Bresil. Alors avec Greg on a beaucoup réfléchi, échangé ensemble et avec nos proches de la Communauté sur nos projets pour l’année prochaine. On était tiraillés entre l’envie de rester une année de plus au Brésil ou retourner en Europe. Finalement, on a décidé tous ensemble que le meilleur pour nous et notre famille est de retourner en…. Espagne !!!! On est super heureux de vous annoncer que notre retour est prévu pour fin janvier 2018. Nous allons nous installer de nouveau à Zaragoza dans la magnifique Chartreuse pendant 6 mois !! 

Les sentiments sont partagés parce qu’on s’est vraiment attachés ici au Brésil et ça va être très dur de quitter ce pays magnifique que l’on adore.. Mais on se réjouit de retourner à Zaragoza, on sait que là, nos amis nous attendent et au sein de la Communauté, on va vivre un retour « en douceur » pour nous préparer à « l’après ». Et puis notre temps au Brésil est loin d’être fini, on a encore pleins de belles choses à vivre pendant 4 mois ! Déjà tous nos amis brésiliens nous prévoient une série de fêtes de départs.. c’est assez dur pour eux aussi d’apprendre notre départ, tellement l’amitié ici est forte.

À la maison, c’est une grosse période de changements aussi. En 2 mois, 4 soeurs sont parties vers de nouvelles missions.

Koumi est rentré en France fin août, après 7 ans de mission au Brésil pour intégrer la paroisse de Levallois-Perret à Paris. sniff…

Nadège, après 7 ans au Brésil aussi a décollé le mois dernier pour une nouvelle mission en Guadeloupe ! Elle va pouvoir ainsi renouer avec ses racines où elle va être responsable d’un foyer d’étudiants à Pointe à Pitre. 

Maria Cristina est retourné à Belo Horizonte pour reprendre ses études de Physique. On a encore l’occasion de se voir à chaque fois que l’on va à la capitale.

Ana-Lucia à décollé samedi dernier pour Zaragoza !! Elle va vivre là-bas pendant 3 ans une nouvelle expérience au sein de la Communauté en Espagne. La bonne nouvelle, c’est qu’on va se retrouver et de nouveau vivre ensemble dans 4 mois 😊😊

Et Isabella va partir le mois prochain pour la France, passer une année à Hautecombe où la Communauté possède une abbaye, un endroit un peu similaire à la Chartreuse de Zaragoza où familles, soeurs et célibataires vivent ensemble. Ça va être une super expérience pour elle qui a toujours eu énormément peur de quitter le Brésil ! 

Tous ces départs ont été l’occasion d’accueillir de nouvelles personnes et on se réjouit à chaque fois de ces changements. Autant pour ceux qui partent que pour ceux qui arrivent, c’est toujours une richesse et des occasions de faire la fête 😊

Anne-Claire est notre nouvelle responsable. Elle a déjà vécu 2 ans à Belo Horizonte alors pour elle c’était un « petit » changement. Son adaptation ici a été super rapide et on a l’impression qu’elle a toujours vécu là !

Djenifer est avec nous depuis fin août. Elle est brésilienne et elle vient de passer 3 ans en France, à Hautecombe. Elle est notre nouvelle maîtresse de maison et on est ravis de sa présence.

Début août, 2 jeunes de Belo Horizonte sont venus aussi s’installer pour quelques mois avec nous. Jessica a 25 ans, elle est diplômée en Droit et elle a décidé de faire une pause chez nous avant de s’insérer dans la vie active. C’est une excellente cuisinière 😊 Et Vinicius, 23 ans prend aussi un temps pour réfléchir avant de reprendre ses études dans l’architecture. Il est d’abord venu pour rester 1 mois mais quelque chose nous dit qu’il va rester plus longtemps ! Il aime prendre soin du jardin et de ce côté-là, ce n’est pas le boulot qui manque !

Très prochainement, on va accueillir un couple de Brasília qui va s’installer ici pour 1 an : Geanderson et Míriam. Donc finalement, la maison ne se vide jamais vraiment.
En ce moment, l’été commence et déjà, on a de belles chaleurs ! Il n’est toujours pas tombé une goutte de pluie mais on a la chance d’avoir de grandes ressources d’eau gratuite sur notre terrain. C’est donc le moment idéal pour Greg de commencer un « mini-potager » et avec l’ensoleillement et la chaleur que l’on a, c’est impressionnant la vitesse à laquelle ça pousse ! On se régale de salades fraîches, aromates et bientôt les premières tomates 😊

Les poules font bien leur travail et on a la chance de manger des bons oeufs frais. Bientôt, le poulailler va bien s’agrandir puisqu’on élève 50 nouveaux petits poussins : pour le bonheur des enfants 😊

Le chantier avance aussi dans la maison et déjà, Greg peut exécuter des finitions sur les façades dans sa spécialité : sur cordes !

Quant à moi, j’ai pu souffler mes 36 bougies il n’y a pas longtemps. L’anniversaire au Brésil, c’est sacré !! Je n’aurais jamais eu en une journée autant d’Abraços et de messages d’amitié. C’était tout dans la simplicité mais plein de tendresse. Et pour l’occasion, on a pu déguster une magnifique tarte au citron meringuée de mon mari ❤

À la Samaritana, nous venons de réaliser le plus gros événement de l’année : le Chá annuel (thé dansant). Chaque année, c’est près de 400 bienfaiteurs qui viennent pour cet événement gourmand : thés naturels, pâtisseries, petits fours, musiciens et pleins de lots à gagner. C’était une sacrée organisation !

Les vacances 🌴🌴🌅🌅

Les vacances 🌴🌴🌅🌅

Ola França !!

Pour nous, dans l’hémisphère sud, ce n’est pas les grandes vacances, nous sommes à la moitié de l’année scolaire. Mais les enfants ont tout de même eu les 2 dernières semaines de Juillet de vacances. Puis, nous avons eu le plaisir d’accueillir les parents de Greg pendant les 2 premières semaines d’août. Du coup, on en a profité pour poser nos 4 semaines de vacances annuelles.
L’arrivée de Guy et Véronique, c’était comme Noël : les enfants ont reçus pleins de jouets et nous avons pu déguster les bons produits bien de chez nous : fromage/saucisson/vin et autres chocolats et moutarde : un vrai régal 😊😊 Un grand merci à tous ceux qui nous ont fait passer des présents.

Pour ces 4 semaines de vacances, on avait évidemment envie de barouder un peu dans le Brésil ou voir Rio mais la situation actuelle dans le pays est extrêmement tendue alors on ne voulait pas se stresser ou se mettre dans une situation délicate, on a donc opté pour notre région du Minas Gerais qui offre déjà beaucoup de sites touristiques à visiter. Pensez que la taille de l’état dans lequel nous vivons est plus grand que la France.. il y a déjà beaucoup à faire !

Parque Inhotim :

À quelques 2 heures de chez nous, nous avons visité le parc Inhotim qui est un spectaculaire musée d’art contemporain (parmi les plus grands du monde) à ciel ouvert au coeur de 140 hectares de jardins botaniques paysagers. Plusieurs générations d’artistes se côtoient dans cet immense parc perché sur les collines de Brumadinho, petite ville de 30 000 habitants. C’est dans cette région que Bernado de Mello Paz, propriétaire de mines d’or et d’aciers a bâti sa fortune et a commencé à construire ce magnifique musée dans les années 80′. Ce sulfureux milliardaire marié 6 fois et père de 7 enfants vit en ermite dans le parc et passe sa fortune dans sa passion, il a voulu ici un « Disneyland » de l’art contemporain : 23 oeuvres monumentales et quelques 20 galeries d’art. La visite se fait à pied et en voiture électrique, les oeuvres sont dispersées dans la luxuriante végétation plantée d’un millier d’espèces de palmiers et autres orchidées, bromelias et nénuphars géants. Inhotim est un lieu unique au monde où les artistes n’ont pas de limites et pour nous, visiteurs, adultes comme enfants, la nature facilite le contact avec l’art contemporain. La relation à l’art est moins sérieuse que dans d’autres musées, on ne se sent pas obligés de tout comprendre, on respire et on est imprégnés par le calme qu’offre la nature.

Ouro Preto :
Nous sommes retournés dans cette magnifique ville historique avec eux parce que c’est une destination à ne pas manquer dans le Minas Gerais.

Les amis :

Cela fait maintenant 7 mois que vivons au Brésil et ici l’amitié compte plus que tout : les brésiliens s’attachent très vite et très très fort ! Du coup, nous avons la chance d’avoir pleins d’amis entre Divinópolis et Belo Horizonte (ville où nous allons maintenant au moins 1 fois par mois) et quand arrive le week-end ou les vacances, on a l’embarras du choix parce que tout le monde veut nous inviter dans leurs maisons. La plupart des gens que nous connaissons ici ont des maisons familiales des grands-parents retirées dans la campagne où dans les montagnes avec tout ce qu’il faut pour se relaxer : barbecue, grand jardins avec jeux pour les enfants, piscine… C’est dans un de ces endroits, sur les hauteurs des environs de Belo Horizonte que nous avons passés quelques jours dans la maison de nos amis Léo et Aline avec leurs 4 enfants et les grands-parents + nous 4 et Guy et Véronique, ça a donné une maison bien pleine comme on aime avec de l’ambiance, un grand espace de liberté pour les enfants et des bons barbecues et des bonnes caipirinhas 😄

 

Aujourd’hui, nous sommes de retour dans nos missions et les enfants sont retournés à l’école. Cette coupure nous a fait le plus grand bien et nous sommes contents de retrouver notre quotidien et nos proches de la maison. Depuis 1 semaine, nous sommes sortis de « l’hiver », qui selon les locaux étaient le plus froids qu’ils aient connu !! On est remonté à 30° et ça fait du bien 😊 Maintenant, il reste une inquiétude quant à la sécheresse que nous avons actuellement puisque cela fait plus de 100 jours que nous n’avons pas eu une seule goutte de pluie et les premières pluies sont attendues pour Octobre.. Mais ici, à Divinópolis nous avons la chance d’avoir énormément de réserves et l’on a jamais manqué d’eau. 

Depuis le Brésil, on vous souhaite à tous une belle rentrée et pour ceux qui ont encore la chance d’être en vacances, de bien profiter des belles journées d’été 🌞

Oba ! Vai ter festança !!  

Oba ! Vai ter festança !!  

Après le Carnaval, la fête la plus importante du Brésil est la Festa Junina (du mois de Juin). Tout ce mois, et même le début du mois de juillet, est marqué par des comémorations festives dans les villages, les écoles et entre amis. Ces festivités nous viennent d’Europe puisqu’elle sont issues de la tradition de fêter les Saints Patrons Jão, Pedro et Antonio. Des feux (fogueiras) illuminent le ciel du mois de Juin autour desquels on se rassemble, on danse et on célèbre de faux mariage. Le point culminant de ces fêtes étant le 21 Juin, fête de la St Jean (c’était aussi le jour de nos 3 ans de mariage 😊😊).  C’est très folklorique : les filles portent des robes de paysannes très colorées et les hommes ont des looks de Charles Ingalls : jeans, chemise à carreaux et chapeau. On danse en couple, c’est très bon enfant et bien sûr, il y a des feux d’artifice, des pétards et des spécialités culinaires typiques de notre région du Minas Gerais : caldo de mandioca (sorte de soupe de manioc : succulente) canjica (dessert à base de lait concentré sucré et cannelle), arroz-doce (riz su lait), crème de milho, quentão (infusion d’herbes et gingembre avec de la cachaça : ça réchauffe bien !) …. un régal ! 

Depuis un mois maintenant, on a eu l’occasion d’assister à plusieurs festas Junina mais la plus importante a été celle de la Samaritana qui s’est déroulée dans un stade de foot avec, entre autres, la présence d’une dizaine d’associations et près de 4000 personnes sont venues participer aux festivités, une vraie réussite ! 

Brasil é bom !

Brasil é bom !

Bonjour à toutes et à tous,


On vous espère tous en peine forme en ce début de période de congés d’été. Que ces 2 mois vous apportent beaucoup de repos, de joie et de voyages. De notre côté, dans l’hémisphère sud, nous sommes en plein hiver. L’hiver ici, c’est l’équivalent du mois de septembre en France : il fait entre 20° et 25° la journée et les nuits sont bien fraîches ! En revanche, les journées sont absolument magnifiques : nous sommes dans la période sèche, très sèche même, ça fait des lustres qu’il n’a pas plu !! Du coup, le ciel est extrêmement dégagé tous les jours et le soleil brûle beaucoup moins, c’est idéal. 

Des nouvelles de nous : les semaines semblent filer à une vitesse incroyable et avec maintenant 6 mois d’expérience, on peut dire qu’on est complètement adaptés. Nos missions se déroulent super bien, on a trouvé chacun un rythme qui nous permet d’avoir beaucoup de temps pour nous et pour les garçons tout en étant bien investis dans ce que l’on fait. Chaque mois, les événements de la Samaritana donnent pas mal de travail entre la préparation, la communication, la collecte de fonds, l’organisation et le jour J. A peine avons nous terminé un événement que déjà, on pense au suivant. 
De son côté, Greg est aussi bien occupé avec les travaux, l’entretien du terrain et les 25 poules ! Il a terminé de fabriquer un beau poulailler et nous avons déjà pu déguster les premiers poulets fermiers : un régal ! Tous les jeudis, nous accueillons les familles de notre quartier et leur offrons un panier de des légumes, parfois du riz aussi. L’objectif de ce poulailler, c’est de pouvoir aussi leur offrir des bons oeufs frais qui ne vont pas tarder à arriver ! Preuve que nos voisins du quartier ont vraiment besoin de ces dons : on s’est fait voler 4 beaux poulets !!! 

Les garçons eux, se plaisent toujours autant, il faut dire qu’ils sont de vrais petits princes ici : tout le monde les adore. A la fin de la semaine, ils vont être en vacances bien méritées. En juillet, les enfants ont 15 jours de vacances. En équivalence avec la France, c’est comme si on était aux vacances de Noël puisque les grandes vacances d’été ici, c’est Décembre – Janvier. Les brésiliens ont tout de même beaucoup moins de vacances scolaires, en revanche on se rattrape avec un bon nombre de ponts et week-ends rallongés.

Enfin, on tenait à remercier tout ceux qui ont passé des commandes de tapis à Dona Lucie. Depuis notre dernier post, une quinzaine de tapis sont déjà en cours de préparation, ce qui lui donne déjà bien du travail. Elle vous remercie tous du fond du coeur pour votre confiance et votre générosité.

Un petit coup de pouce 👍

Un petit coup de pouce 👍

À la Samaritana, lors des ateliers des mercredis avec les mères de familles, l’un des objectifs est d’identifier les compétences artisanales des mères, dans le but de les valoriser.

Toutes ces mamans rencontrent de nombreux obstacles à leur insertion professionnelle, qui les conduisent souvent à renoncer à leur savoir-faire. Face à la précarité sociale, elles acceptent, par défaut, des emplois sans qualification. Pourtant, ces compétences artisanales sont une opportunité pour elles de développer une activité et ainsi favoriser leur autonomie.

Parmi les mamans que nous accompagnons, il y a Dona Lucie, avec qui nous sommes très proches. Dona Lucie, elle a 62 ans, elle est grand-mère mais elle a encore 5 enfants à charge (des enfants de la famille dont les parents ne peuvent plus avoir la garde) et malgré les 2 heures de bus aller-retour de chez elle à la Casa Samaritana, elle est toujours présente et souriante.

Lors d’un atelier où l’on demandait aux mères quel était leur don, elle nous a révélé qu’elle a, chez elle, un vieil atelier à tisser. Ainsi, elle récupère des chutes de tissus des entreprises de textile, nombreuses sur Divinópolis, pour confectionner des tapis. On était tous impressionnés et nous lui avons demandé de nous montrer son travail : ses tapis sont très beaux, très colorés et de très bonne qualité. Nous lui avons tout de suite passé des commandes pour chez nous !

Aujourd’hui, l’objectif de cet article est de dynamiser le projet professionnel de Dona Lucie, valoriser son savoir-faire et l’encourager en achetant un de ses tapis !

Concrètement, vous avez la possibilité de passer votre commande sur mesure : dimensions, couleurs, motifs… ou vous laisser surprendre par une confection de son choix !

Ensuite, les parents de Greg, qui vous noud rendre visite en août, vous apporteront vos commandes en France, nous évitant ainsi les frais de port !


Voici les tarifs :

Petit modèle : 5 €  (85 cm x 55 cm)

Grand modèle : 10 € (160 cm x 55 cm)


Ainsi, vous aurez un petit bout de Brésil chez vous !

Pour toutes vos questions et commandes, échangeons par mail  ebarieux@gmail.com

Merci pour elle !